Tête réduite

  1. Tête réduites
Les « tsantzas » sont apparues il y a plusieurs milliers d’années. La réalisation d’une tsantza est une quête initiatique réalisée dans la célébration d’un rituel immuable. C’est un acte guidé par une volonté de se faire justice, de se faire vengeance. Ainsi, pour se venger d’un homme, on va se battre avec lui, puis, une fois l’adversaire tué, le décapiter et faire réduire sa tête tout en prenant soin de bien emprisonner son esprit vengeur (« Muisak »). Réduire la tête permet d’enfermer l’esprit du défunt à l’intérieur et donc de se prémunir de sa vengeance, mais aussi de s’approprier sa force et ses qualités. Parfois, afin d’éviter de futurs problèmes, la famille de l’adversaire est également assassinée et toutes les têtes sont réduites. Ces pratiques ont effrayé les conquistadors lors de leur découverte des Jivaros1. De violents affrontements ont eu lieu entre les Shuars et les Espagnols. Les dizaines de milliers de têtes espagnoles qui furent réduites en un demi-siècle de combats contribuèrent à alimenter la légende des « sanguinaires » Shuars réducteurs de têtes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :